Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La cour > Actualités > Installation de M. Didier Marshall, premier président

05 octobre 2010

Installation de M. Didier Marshall, premier président

Le Vendredi 24 septembre 2010, en audience solennelle, a été installé dans ses nouvelles fonctions de premier président de la cour d'appel de Montpellier, M. Didier Marshall, précédemment premier président à la cour d'appel de Caen.

Le premier président

La cérémonie s'est déroulée en présence de nombreuses personnalités et notamment le  préfet de  région et  la maire de Montpellier ainsi que des hautes autorités saluées par le procureur général dans son discours d’accueil.

M. Bernard Legras, procureur général

M Bernard LEGRAS, procureur général après un bref rappel historique de l'intronisation du premier président de la cour d'appel de Montpellier en 1811, a adressé au 34ème président de la Cour ses voeux de bienvenue. Il lui a présenté l'étendue du ressort dont il aurait désormais la charge, en soulignant la réorganisation des juridictions liée à la réforme de la carte judiciaire, l'essor démographique et la mobilité de la population migrante, les particularismes locaux et l'importance de l’activité  pénale sur cet axe transfrontalier du sud de la France. Il a également relevé les grands pour l’action judiciaire tenant à la modernisation des procédures, aux projets de réformes de procédure civile et pénale en cours ainsi qu’à la mise en oeuvre des projets immobiliers à venir pour le ressort, concernant notamment les cités judiciaires de Béziers de Perpignan.

Installation de M. Didier Marshall, premier président

Mme Nicole FOSSORIER, doyenne des présidents de chambre, a, à son tour et au nom des membres de la Cour, souhaité la bienvenue au nouveau premier président avant de rendre un hommage appuyé à celle à laquelle il succède, Mme Catherine Husson-Trochain, nommé Première Présidente de la cour d'appel d'Aix en Provence, en soulignant les avancées notables accomplies par l’ensemble des juridictions du ressort en matière d'organisation, d'activité et de performance grâce au travail acharné, au dynamisme, à la modernité et au dévouement pour le service public d'une chef de cour mettant tous ses talents et ses compétences au service de l'institution judiciaire en direction des justiciables .

Mme Nicole Fossorier, doyenne des présidents de chambre

Mme Nicole Fossorier, doyenne des présidents de chambre

Elle a ensuite présenté le parcours de M Didier MARSHALL,  précédé d’une très flatteuse réputation et décrit par ses pairs comme un homme de conviction et de réflexion, « élégant de cœur et d’esprit », nommé président du tribunal de grande instance des Sables d’Olonne, de NOUMEA , puis des tribunaux de GRASSE et de CRETEIL avant d’être désigné comme premier président de la cour d’appel de CAEN puis de la présente Cour .Elle a évoqué également les nombreuses missions internationales qui lui ont été confiées au KASKHATAN, au QUEBEC, au  MAROC à  MADAGASCAR et au BENIN pour évaluer la situation des juridictions et améliorer leur organisation et leur fonctionnement, et indiqué qu’il participait régulièrement  à la formation continue des magistrats français organisée par l’Ecole de la magistrature dans le cadre de sessions relatives à la formation des nouveaux chefs de juridiction et aux nouvelles  techniques de management.

Elle s’est aussi attachée à rappeler la mission du juge en soulignant le nécessaire équilibre devant exister entre les moyens attribués aux juridictions et le maintien exigeant d’une décision de qualité et évoqué les difficultés du magistrat confronté  à l’inflation législative en se référant à la réflexion du doyen Carbonnier qui constatait déjà il y a plus de dix ans « les dérèglements du droit ». Elle a alors invité le premier président à  rejoindre la cour à la place qui était désormais attribuée après avoir donné la parole à Mme la Directrice de greffe pour lire le décret officiel de nomination.

Mme Josianne Fréville, directrice de greffe

Mme Josiane Fréville, directrice de greffe

M. Didier MARSHALL, après avoir salué les personnalités présentes, a rappelé son attachement aux valeurs que porte la justice et a évoqué la position du magistrat face aux attentes d’une société en quête d'une prestation judiciaire de qualité, dans un contexte toujours plus contraint en moyens humains et financiers et plus exposé en termes de critique ou de domaine d'intervention.

Il a invité le magistrat à résister à la tentation d'isolement, et au contraire à mener une réflexion volontariste de son rôle en s'adaptant à ses nouvelles missions et en participant à la connaissance par le citoyen de l’activité judiciaire, grâce aux moyens modernes de formation et d'information qu'il doit désormais s'approprier.

A ce titre, il a insisté sur l'importance du comportement du juge tant dans son travail qu’à l'audience qui doit permettre de vérifier que le justiciable est écouté, perçu, et pris en considération  dans l’espace judiciaire, qu’il peut y exposer son argumentation de manière apaisée devant un juge attentif et compétent, et d’acquérir la certitude que le conflit auquel il est confronté est débattu selon des règles procédurales claires et au besoin explicitées. Cette action pédagogique doit, à son sens, être menée en interne mais également vis-à-vis de tous les acteurs institutionnels et des circuits de communication dans une démarche positive de transparence et de partenariat qui permettront à tous de mieux connaître leur justice et de renouer avec elle des relations de confiance et de sérénité.

M. Didier Marshall, premier président

M. Didier Marshall, premier président

pied de page